Oeuvres gratuites de Jacques Attali – Version 3.0

L’intégralité de mon oeuvre, désormais gratuite

Nouveau Retour

Posted by Jacques Attali sur 2 avril 2009

Décidément ,  je suis abonné aux polémiques médiatiques…

crise

Après l’ouragan déclenché par mon précédent billet, voici que le nouveau, intitulé « Tout Gratuit ? » déclenche un tsunami.
Dans cet article, je cite mon ami Chris Anderson, rédacteur en chef du magazine Wired, et auteur du célèbre « The long trail ». Sa théorie de la gratuité me fascine.
Je vais reproduire ici un court passage de mon billet concernant Chris:

« Enfin, soutient-il, « il faut utiliser le piratage comme une forme de marketing. », pour monétiser la célébrité des auteurs des produits.  Anderson donne  l’exemple  de l’industrie musicale, où  les artistes peuvent monétiser leur popularité, grâce à des apparitions dans des spots publicitaires, au cinéma ou dans l’organisation de concerts. Ce modèle, pour lui, s’appliquera au cinéma, et à bien d’autres secteurs, dont la littérature. »

Nous tenons donc là, le futur de la production artistique. C’est même une évidence.

La musique pourra donc être gratuite, et les artistes, une fois devenus populaires  pourront se rémunérer et monétiser leur popularité en faisant des apparitions dans des films. Ces mêmes films seront gratuits, et une fois populaires, le réalisateur, les acteurs ainsi que l’équipe technique pourront se rémunérer en figurant comme personnages dans des romans ou des livres. Ces romans à leur tour, seront gratuits aussi, et les écrivains pourront se rémunérer en produisants des textes pour des chansons, qui figureront dans des disques gratuits, et ainsi de suite…

C’est ce que j’appelle un cercle autosuffisant de gratuité. Et c’est pour demain, ou la veille.

De nouveau, polémique… Des musiciens m’ont accusé de vouloir faire passer des théories impraticables pour des vérités, de faire des raccourcis intellectuels détachés de la réalité, de ne pas appliquer mes théories à moi-même, etc..

Déjà vu.

Alors, de nouveau j’ai décidé de joindre le geste à la parole, et de donner l’exemple. Une fois de plus. Yes we can.

LA SUITE ICI

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :